Conférences sur les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE) par Monsieur Beckrich, Proviseur du Lycée Pierre de Fermat, Toulouse

Les études… Nous étudions depuis notre plus jeune âge et cela n’est pas prêt d’arrêter. Arrivé au lycée on nous parle déjà des études tertiaires, de notre futur métier, de notre future aventure. Certains d’entre nous irons à l’université dans un pays étranger, les autres resteront à Maurice… Mais d’autres encore iront rejoindre les CPGE.

Mais au final, savons-nous ce qui nous attend si nous prenons le chemin des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles ?

C’est pour cela que le lundi 28 janvier, François Beckrich, proviseur du Lycée Pierre-Fermat de Toulouse, est venu nous offrir une conférence sur les classes préparatoires. Ainsi, il s’agit de deux années d’études intenses qui préparent aux différents concours tels que ceux des écoles d’ingénieurs et de management. Les classes préparatoires ont les mêmes structures que les années au lycée, les élèves sont constamment encadrés. Elles offrent donc toutes les ressources pour accéder à tous les métiers, à part la médecine et le droit.

Ils existent 3 filières en classes prépas : scientifique, économique et littéraire. Chacune a des débouchés différent : en grandes écoles ou à l’université. Les classes prépas sont équivalentes à deux premières années de fac.

D’après François Beckrich, la classe préparatoire est l’un des meilleurs systèmes pour réussir car les élèves sont constamment encadrés et c’est une formation d’excellence. Par ailleurs le prestige d’avoir fait une grande école est un grand avantage.

Les élèves en parlent donc…

« Cette conférence m’a ouvert les yeux, j’ai réalisé que l’université n’était pas ma seule option. Depuis, les CPGE m’intriguent de plus en plus » – Dooshina, 2°2

« J’ai décidé d’assister à la conférence parce que je ne savais rien des CPGE. J’ai appris que c’est une alternative très intéressante et le directeur était convainquant. C’était une excellente idée de la part de l’école d’organiser tout ça pour nous ! » – Isha, 1ère ES 2

« J’avais une image assez péjorative des CPGE, avant la conférence. Je pensais que c’était vraiment inaccessible pour nous. J’ai été agréablement surpris et ma vision a changé. Si c’était nécessaire à mes études, j’aurais pu y aller. » – Christophe, Term. S 1

Ainsi, à la sortie de cette conférence, nous avions tous appris quelque chose sur les différents cheminements que nous pourrions prendre après le baccalauréat. Et celle-ci a éclairci certaines de nos idées. Si vous désirez savoir plus sur les classes préparatoires et leurs programmes, vous pouvez consulter le site de l’Onisep.

Texte : Smriti SANMUKHIYA, 1ère ES2 et reporter du LLB

Photos : Fleur ROCHECOUSTE, PRIO

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s