La jeune auteure de la saga « Le Monde d’en Bas » à la rencontre des élèves du LLB

Ce jeudi 6 décembre plusieurs classes du Lycée Labourdonnais (de la 5e à la Seconde) ont eu l’honneur d’accueillir une jeune auteure de 18 ans !

Héloïse de Ré, c’est ainsi qu’elle se nomme, nous a fait part de son « incroyable » parcours pour devenir écrivaine.

Née à Metz, la jeune romancière a commencé à inventer, dès son plus jeune âge, des histoires qu’elle racontait oralement avant de les mettre sur papier dès qu’elle a su écrire. L’écriture est vite devenue une passion qui l’anime toujours autant… C’est justement cette passion et son univers littéraire qu’elle fait découvrir aux élèves des écoles françaises de l’étranger qu’elle visite depuis peu. Bac en poche, Héloïse a décidé de prendre une année sabbatique (avant d’intégrer Sciences Po à la rentrée prochaine) pour parcourir plusieurs pays où elle intervient dans des classes ou  anime des ateliers d’écriture. Après l’Australie, c’est à Maurice qu’elle a décidé de poser sa valise au mois de décembre avant de mettre le cap sur les Etats-Unis en janvier.

C’est en avril 2014 (Héloïse n’avait alors que 14 ans !) que sa mère lui fait l’énorme surprise de publier, à compte d’auteur, son premier roman « Le Monde d’en Bas ». Héloïse a parcouru du chemin depuis ces timides débuts en tant qu’auteur.  Elle a maintenant une maison d’édition, qui a déjà publié les cinq premiers tomes de la saga (écoulés à plus de 1500 exemplaires), en attendant le sixième en cours d’écriture.

À travers la présentation de son parcours d’écrivain, Héloïse nous a véritablement impressionnés par sa fraîche imagination créatrice, son enthousiasme communicatif, son humour spontané mais surtout sa volonté et persévérance afin de vivre sa passion.

Elle est parvenue à démythifier la création littéraire et a sans nul doute encouragé certains à écrire ou à persévérer dans l’écriture…

Mille mercis à Héloïse d’avoir partagé avec nous cette extraordinaire expérience. Nous retiendrons de cette belle rencontre qu’il faut toujours croire en soi, ne jamais se décourager et vivre pleinement sa passion.

P.S. Nos remerciements vont aussi à Teesha Jhowry de la 3e 1 dont les précieuses notes ont permis de rédiger cette article.

Texte : Roumila JARLEGAND, enseignante de Lettres

Photos : Poonam SEETOHUL, intervenante culturelle au LLB

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s