Le Festival FETLYF raconté par nos élèves

Au fil de l’aventure Malouine…

« On ne peut faire du théâtre que par plaisir et en toute liberté. »

C’est le vendredi 23 mars, que 10 jeunes lycéens mauriciens ont quitté le Lycée La Bourdonnais après une dure semaine d’examens et sont montés dans un avion qui devait les emmener à Paris. Ils sont partis de Maurice tout excités et désireux de représenter fièrement leur école au festival de théâtre auquel ils avaient été invités à Saint Malo. 11 heures plus tard, le rêve pouvait enfin démarrer mais ils  ont été très rapidement secoués par le choc thermique. Croyez-moi, passer de 28 degrés à 5 degrés, c’est quelque chose. ! Heureusement, nos 10 petits amis savent se réchauffer et après même pas une heure passée en France, ils se démarquent déjà en dansant un séga au beau milieu de la gare SNCF de l’aéroport Charles de Gaulle. Leur petit spectacle terminé, nos artistes s’engouffrent dans le train pour Saint Malo, leur excitation grandissant un peu plus à chaque arrêt et 4 heures plus tard c’était enfin la grande rencontre avec leur famille d’accueil… C’est donc après un week-end de visites, de découvertes de la ville et de sorties avec leur famille que nos chers amis se retrouvent à l’espace Bouvet le lundi matin.

Et l’aventure démarre par une petite improvisation sur le fil qui sera à présenter devant tous les autres participants du festival. Les improvisations se passent dans la bonne humeur, les rires et la joie. La matinée se poursuit par des représentations des spectacles de chaque pays dans des écoles primaires. C’est donc à l’école primaire Saint Michel que nos 10 jeunes lycéens se rendent.

Ils passèrent le reste de la matinée à courir, jouer, faire des Scooby Doo et s’amuser avec les enfants et c’est après avoir déjeuné en leur compagnie qu’ils leur présentèrent leur spectacle. Après beaucoup de questions, de remerciements, de chansons et d’adieux déchirants, les voici de retour à l’espace Bouvet pour une soirée culturelle à la découverte de la nourriture, des chants et des danses des différents pays présents.

Nos petits mauriciens ont bien entendu valorisé, comme il se doit, la culture mauricienne avec des dholl puri, rotis, pâtes de fruits, banana chips et autres spécialités mauriciennes qui ont fait fureur à Saint Malo. Sans oublier, évidemment, un petit spectacle de séga qui a assuré l’ambiance pour toute la soirée. Il s’agissait surtout d’un brassage des cultures lorsque les différentes nationalités se mélangèrent afin de goûter à tout et d’apprendre les différentes danses de chaque pays.

La soirée se termina au Théâtre Bouvet où les participants assistèrent à deux premiers spectacles : celle d’une troupe venant de Russie, la compagnie Plumette et l’autre de la compagnie Les Douteux.

Et le lendemain c’était déjà le grand jour pour nos petits amis ! Dès 8h00 du matin, les répétitions et le premier contact avec la scène du théâtre sur laquelle ils se produiront le soir même. Cette attente devait se révéler longue avec les premiers spectacles qui débutaient notamment Là-haut du Lycée Les Rimains de Saint Malo et La Ferme Des Animaux de la Turquie. La pression d’être à la hauteur ne faisait que s’amplifier. Arrivée à l’heure du déjeuner, ils rejoignent les lycéens bénévoles chargés de les emmener au lycée Maupertuis où ils mangeront en compagnie de leur futurs amis Malouins.

Et pas une minute de repos, après  le déjeuner on enchaîne avec un atelier théâtre en compagnie de vrais professionnels, les acteurs de la compagnie Les Douteux. Plusieurs exercices centrés autour de la maîtrise du corps sont alors organisés et permettent aussi le rapprochement entre les participants.

Le stress du spectacle aidant, la longue route menant vers le lycée Jacques Cartier pour dîner semblait interminable et le froid paraissait comme un nouvel ennemi. Mais un élément allait réchauffer le cœur de tout le monde et redonner le moral : c’est la vidéo d’encouragement de leurs amis restés à Maurice ! Le retour au théâtre en bus voyait les Drama Warriors plus que déterminés à brûler les planches du Théâtre Bouvet. Et c’est après environ 2 heures d’attente et de stress pendant que les lycées de la Hongrie et Jacques Cartier se produisaient, que ces jeunes lycéens entrèrent en scène.

Un silence profond envahit la salle, le spectacle commence, et là, la magie s’opère, le public rigole et ils gardèrent le public hypnotisé jusqu’à la fin. Le public se lève, crie, applaudit et en redemande ! Et c’est alors que nos 10 jeunes lycéens sont devenus de jeunes comédiens…

Le mercredi matin, c’est dans la fraicheur que nos jeunes comédiens se rendent au Mont Saint Michel avec tous les comédiens étrangers. Heureusement, dans l’après-midi, le soleil décida de les rejoindre et c’est avec le beau temps qu’ils quittèrent le Mont Saint Michel pour repartir à Saint Malo où ils étaient reçus par la mairie de Saint Malo avec tous les parents,  les participants, les professeurs ainsi que les bénévoles. Ce fut un moment de grande convivialité.

Le retour sur les lieux des précieux moments du mardi soir fût à l’occasion des ateliers du jeudi matin durant lesquels certains étaient en atelier Masque avec Philippe Fagnot, metteur en scène au conservatoire de théâtre de Rennes et qui avait adoré le spectacle de nos jeunes amis et d’autres en atelier Tango avec Valérie Leger, qui s’occupait de l’accueil de tous les étudiants. Et l’après-midi, place au théâtre avec les spectacles de la Roumanie, de la Serbie et des Tchèques de Prostejov dont ils ont eu le plaisir de présenter le spectacle.

Ensuite ce fut un moment de franche camaraderie où nous avons eu l’honneur de visiter la statue de Mahé De La Bourdonnais sur le rond-point de l’Ile Maurice en compagnie de nos nouveaux amis Malouins.

Ces derniers emmenèrent nos petits mauriciens à la plage de Bon secours où ils ne pouvaient s’empêcher de gouter à l’eau glacée de la mer et où ils ont eu le plaisir de découvrir les goélands mangeurs de kouign amann. Puis ce fût l’heure de retrouver nos amis sur les planches avec notamment les spectacles du lycée de Maupertuis de Saint Malo et de l’Estonie.

 

Et c’est le vendredi que l’aventure FETLYF se termina avec l’occasion pour tous de jouer les funambules autour du Grand Filage qui a repris tout ce qui a été lié durant la semaine. Mais avant cette dernière représentation, ils ont assisté à de très belles pièces des lycées de la Tunisie, de la Slovénie et de la République Tchèque. Le spectacle Le Grand Filage fut l’occasion pour  nos chers amis  de mettre en pratique tout ce qu’ils avaient appris lors de l’atelier Tango et où Keshini et Shannon partagèrent encore une fois avec le public leur scène de Sur le fil de l’amour.

Ce fut ensuite le moment des récompenses, enfin bien sûr, après avoir chanté une dernière fois Hissez haut Santiano !
La soirée s’achèvera dans les rires et la bonne humeur avec les retrouvailles sur la piste de danse de tous les lycéens et les bénévoles qui s’unissaient le temps d’une dernière soirée ensemble.

Le samedi soir allait être marqué par un coup de théâtre : leur avion était annulé ! Ils devaient donc, avec grand plaisir, passer une nuit de plus à Paris. Cela ne bouleversa en rien l’ambiance du groupe et ils profitèrent tous de cette dernière soirée ensemble à Saint Malo.

Et c’est donc le dimanche 1er avril que nos 10 jeunes comédiens entrent en sanglotant, dans le train qui mettra fin à leurs aventures, sous les yeux perlés de larmes de leurs nouveaux amis mais avec la promesse de revenir le plus rapidement possible.

Pour ces 10 jeunes artistes cette semaine aura été : « Une aventure humaine sans pareille. De merveilleuses rencontres. De l’amitié, de l’amour, des rires mais aussi des pleurs, des moments de joie accompagnés de tristesse. Des liens qui se renforcent. Tous les peuples réunis le temps d’une semaine autour du théâtre. »

This was not what we expected and that’s what made it so special.
Cette aventure restera l’expérience d’une vie et retourner à la réalité après cela est difficile.
It is like waking up from the most ethereal dream you’ve ever had. And we didn’t want to wake up…
That’s why the show must go on…
Nous encourageons donc nos amis artistes de l’option théâtre de seconde et de première de continuer à faire briller la flamme mauricienne à Saint Malo l’an prochain.

Texte : Shannon Collendavelloo (TS1)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s