La classe de TES2 assiste à la conférence de Pascal BONIFACE, éminent géopolitologue français

Le jeudi 23 novembre, Pascal BONIFACE, géopolitologue français, Directeur de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS)  et enseignant à l’Institut d’Études Européennes de l’Université de Paris 8, a présenté une conférence sur  » L’état du monde et les démocraties » à l’Institut français de Maurice.

Cette conférence ouverte au public, a accueilli des membres du LLB.  En effet, une dizaine d’élèves de la TES2 y étaient présents,  encouragés et accompagnés par des enseignants du LLB, Mme Subbamah. Mme Hennebert,  M.Khoodoo professeurs d’histoire / géographie et Mme.Belkessa, professeure d’allemand

  
Le sujet de la conférence portait très largement sur le programme de Terminale.

Il était effectivement très enrichissant d’avoir une nouvelle perspective du monde et des démocraties.

D’une part, Pascal BONIFACE nous a expliqué qu’en quelque sorte la démocratie est remise en cause avec un état du monde très particulier. D’un monde unipolaire, nous sommes passés à un monde mondialisé ou globalisé. Maurice est un exemple au cœur du problème car, même étant une petite île, elle reste une actrice importante, surtout en Afrique. Pascal BONIFACE ajoute : «  on ne peut pas négliger le monde car ce qui ce passe dans le monde ne nous épargne pas ». Ce monde globalisé est pareillement en totale recomposition. Le monde bipolaire prend fin après 40 ans de Guerre Froide, mais ce n’est pas la seule chute du XXème siècle : le monopole européen de la puissance s’est également effondré. Ce furent les deux guerres mondiales qui mirent fin à cette dominance vieille de 5 siècles, permettant ainsi aux États-Unis de reprendre le relais. Mais, même si les États-Unis sont ainsi devenus le « premier empire » d’un âge global, il ne domine pas le monde.

D’autre part, certains  parlent de « démocratie en crise », or c’est une idée reçue, car cette dernière, n’a toujours pas eu son âge d’or. Au contraire la démocratie progresse au niveau mondial, elle a une perspective longue et durable. Le monde a de moins en moins de dictatures et celles-ci sont de moins en moins dures. La démocratie n’est donc pas plus en crise que le monde. Tant que l’on n’oublie pas la question sociale, elle peut se régénérer. Les dictatures sont en constante disparition et perdent de leur force. Les populations comptent et se font entendre.  La société d’information est puissante et fait que la parole des individus compte. Pascal BONIFACE finit ainsi son analyse du monde et de la démocratie en disant qu’ : « Il ne faut donc pas rester sur le court terme mais penser au long terme ».

Cette conférence fut également un moyen à nous, les lycéens, d’avoir un aperçu sur ce que seront les études supérieures : beaucoup idées à noter très rapidement.

Il est également important de souligner qu’à la fin de la conférence, Pascal BONIFACE, nous a accordé son temps pour répondre à nos questions et même prendre des photos avec lui !

Crédit photos : Ali Pirbay de laTES2

Rédaction : Marie Claude Marson TES2 – Reporter du LLB

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s